Stade Lavallois : « De la faute personnelle au naufrage collectif » – Par E. J. Folliard

Dernièrement nous exhortions le Stade Lavallois à retrouver son âme afin de se construire un avenir radieux. Mais jamais, nous n’aurions pu imaginer que dès la deuxième journée de championnat cet espoir allait à ce point voler en éclat, au travers de la voix rugueuse de son entraîneur François Ciccolini. Nous ne reviendrons pas ici sur ses déclarations, proprement inacceptables, dans les couloirs du stade de Boulogne-sur-Mer, que nombre de médias locaux et nationaux ont relayé abondamment mais plutôt sur la gestion par le club de cette affaire....

La suite est réservée aux abonné-es

Déjà abonné-e ?  Se connecter

Pas encore abonné-e, faites-le ci-dessous ⤵

  • Lisez ce qu’on ne lit pas ailleurs en Mayenne
  • Soutenez un journal indépendant adossé à une association reconnue d’intérêt général
  • Nouveau et plus simple, payez par prélèvement SEPA - Paiement sécurisé

Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Paiement mensuel. Renouvelé tacitement chaque mois.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts et visionne les vidéos
 
Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 € pour 12 mois de lecture.
Paiement annuel, renouvelable tacitement chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts et visionne les vidéos
 
Abonnement de soutien - Asso et institutions
👉 60 €/an
J'apporte mon soutien à leglob-journal -
Paiement renouvelable tacitement chaque année
J'ai accès aux archives du Glob-journal
J'écoute les podcasts et visionne les vidéos
 

Le slogan de leglob-journal