Stéphane Le Foll : «Le mastodonte Lactalis doit publier ses comptes»

Lactalis n’ayant jamais publié ses comptes, ce n'est pas tout à fait vrai. En 2011, alors qu’il lance une OPA sur Parmalat, le N°1 italien - via sa holding BSA comme l’a révélé Emmanuel Macron - il se voit contraint pour la première fois de les publier. La multinationale mayennaise, non cotée en bourse, attachée au culte du secret, on l'a vu dans l'affaire du lait contaminé à la salmonelle, a aussi celui de ses chiffres. En outrepassant la loi, et préférant payer des amendes. Alors ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll avait déclaré « Il y a aujourd'hui des industriels qui ne publient pas leurs comptes. Comme le mastodonte laitier Lactalis (...) Ce n'est pas légal […] ». Aujourd’hui, Stéphane Le Foll est sur leglob-journal.

L'entretien

Leglob-journal : Stéphane Le Foll,...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici