Le Tout route est-ce bien raisonnable?

Cancer du bitume : la condamnation le 10 mai dernier pour «faute inexcusable» de l'un des grands noms de l'industrie routière, la société Eurovia, filiale du groupe Vinci. Une condamnation sans précédent en France. Cette décision de justice devrait faire date. Elle pourrait faire jurisprudence. L'un des ouvriers d’Eurovia est décédé d'un cancer de la peau après avoir pendant des années été en contact avec des fumées de bitume.

Par Thomas H.

 

Selon le Tribunal des Affaires des Sécurités Sociales de Bourg-en-Bresse dans le département de l’Ain près de Lyon , «la conjonction de projections voire d'inhalation du bitume avec les UV favoriserait soit le risque né des UV soit le risque né du bitume». Voilà qui est clair !

Pour Eurovia en revanche, qui cite des études pilotées par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), «ni le bitume, ni ses fumées ne sont classés comme cancérogènes» et «aucune étude ne vient confirmer un lien quelconque entre l’exposit...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnez-vous!

Pour lire la totalité de cet article, choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal