Tribune Libre – «Une envie de casser la verticalité du politique institutionnel»

Signée Maël Rannou, à propos du collectif de citoyens Mayennais dont il fait partie, et qui sont à l'origine de « l'appel à une primaire de gauche ». Une initiative lancée par 25 hommes et femmes de toutes origines, issus de la société civile, des politiques, des syndicalistes, des militants associatifs, etc. qui se disent orphelin-es. Orphelin-es des engagements pris en 2012. Ils «constatent comme des millions d'électeurs et d'électrices de gauche que la plupart des engagements, même minimaux, pris par François Hollande en 2012 n'ont pas été tenus. Dans le climat politique inquiétant du pays, et face au scénario du pire qui se dessine pour 2017 » ils «refusent d’attendre tétanisés l’arrivée d’une catastrophe politique annoncée.» Réunis dans un “Collectif Primaire de Gauche 53”, ils lancen...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici