Un ex-PDG d’Aprochim : «Des produits gazeux qui s’échappent, on ne peut pas les contrôler!»

EXCLUSIF - Didier Routa* ne mâche plus ses mots. Sur leglob-journal, le PDG d’Aprochim de 1988 à 2004 explique ne pas avoir souhaité mettre en place l’extraction des PCB sous vide, procédé utilisé actuellement en Mayenne à Grez-en-Bouère par la filiale de Chimirec. Un procédé qui s’est avéré dangereux, si on se réfère à l’«incident » du vendredi 13 octobre 2017 et qui aurait pu être encore plus grave. Didier Routa porte également un jugement sur les dirigeants d’Aprochim, filiale de Chimirec, qui ont eu à gérer la divulgation de la pollution il y a 6 ans... mais pas uniquement.
Entretien avec Didier Routa

leglob-journal : Vous avez été PDG d’Aprochim entre 1998 et 2004, et vous aviez fait des essais de traitement des PCB par extraction sous vide, un système qui est à l’origine d’une vi...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici