Un foyer chasse l’autre, avec la maison d’Alain Gerbault promise à la vente

À Laval, la maison natale d'Alain Gerbault est à vendre, et les maisons, tout comme les Hommes, connaissent parfois d'étonnants destins. Au numéro 25 de la rue du Douanier Rousseau, c'est-à-dire entre le jardin de la Perrine et la place de Hercé, est sise une imposante bâtisse de style classique. Avec son haut grillage, ses portail et portillons ouvragés au bas de leurs vantaux, sa cours pavée, ses dépendances latérales et le monumental escalier double introduisant le visiteur dans les salons, elle a tout de la noble maison. D'ailleurs, elle l'est.

Par Marrie de Laval

Bien que l'agence immobilière chargée de sa vente la décrive comme une maison bourgeoise, cet hôtel particulier a été construit à la demande du comte Frédéric Farcy de Ponfarcy, en 1845. Son embourgeoisement n'est intervenu qu'à la suite de sa cession, jusqu'à ce qu'elle devienne la maison natale du célèbre Alain Gerbault, issu d'une importante famille d'industriels spécialisés dans la production de chaux, engr...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Vous voulez lire la totalité de cet article? Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal