« Un pays qui se tient sage » et démocratie floutée ? – Par Thomas Pouteau

Image promotionnel du film "Un Pays qui se tient sage"

Le 17 novembre 2020, c'est à cette date que les députés examineront la proposition de loi sur la « sécurité globale » qui fait polémique. Le gouvernement a en effet introduit, dans un article, un délit qui puni d’un an de prison et de 45 000 euros d’amende toute diffusion d’image permettant l’identification de policiers ou de gendarmes et qui pourraient « porter atteinte à [leur] intégrité physique ou psychique ». "Un pays qui se tient sage" est sorti en salle le 30 septembre 2020. Ce film traite de la douloureuse question des "violences policières" qui se sont multipliées lors des manifestations. On y voit des images de forces de l'ordre en opération de maintien de l'ordre. "Un pays qui se tient sage" est un film utile pour la démocratie, nous dit Thomas Pouteau s...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici