Une guerre chasse l’autre, mais l’idée de la déchéance de la nationalité demeure

Introduire le principe de la déchéance nationale dans la Constitution française, la question divise. Le président de la République à l'origine de cette mesure qui a traversé l'Histoire de France recherchait à travers l'idée d'un référendum sur la question en raison du tollé qu'a engendré cette proposition, l'assentiment des Français. Intention abandonnée depuis. Mais, en fait la « récupération » de la déchéance nationale glorifie-t-elle ceux qui y font référence et souhaitent la mettre en œuvre? Décryptage.

Par leglob-journal

L'envie de déchoir de la nationalité ceux qui ne sont pas conformes semble faire appel à un sentiment de revanche mêlé de punition ultime. Même si elle présentée comme symbolique.

Sous le régime de Vichy, la remise en cause du Code de la nationalité a fra...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici