Une guerre chasse l’autre, mais l’idée de la déchéance de la nationalité demeure

Une des images représentations du glob-journal à ses débuts...

Introduire le principe de la déchéance nationale dans la Constitution française, la question divise. Le président de la République à l'origine de cette mesure qui a traversé l'Histoire de France recherchait à travers l'idée d'un référendum sur la question en raison du tollé qu'a engendré cette proposition, l'assentiment des Français. Intention abandonnée depuis. Mais, en fait la « récupération » de la déchéance nationale glorifie-t-elle ceux qui y font référence et souhaitent la mettre en œuvre? Décryptage.

Par leglob-journal

L'envie de déchoir de la nationalité ceux qui ne sont pas conformes semble faire appel à un sentiment de revanche mêlé de punition ultime. Même si elle présentée comme symbolique.

Sous le régime de Vichy, la remise en cause du Code de la nationalité a frappé plus de 15 000 personnes, parmi lesquelles notamment des artistes, ou des intellectuels comme Chagall ou...

La suite est réservée aux abonnés

Déjà abonné-e ?  Se connecter


Abonnez-vous dès maintenant ⤵

  • Lisez ce qu’on ne lit pas ailleurs en Mayenne
  • Soutenez un journal indépendant adossé à une association reconnue d’intérêt général
  • Entrez dans l’investigation, l’analyse, l’opinion et écoutez des podcasts

Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 
Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 € pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 
Abonnement de soutien - Vous nous aimez beaucoup
👉 60 €/an
J'apporte mon soutien à leglob-journal
Paiement en une fois, renouvelable chaque année
J'ai accès aux archives du Glob-journal
J'écoute les podcasts
 

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire



Contactez-nous : ici