Une justice délocalisée d’office !

Manifestation dans le quartier Saint-Nicolas après le meurtre de Fatoumata
En Mayenne, pas de juge d’instruction. Ceux qui les redoutaient ou les dénigraient, ceux-là peuvent s’en féliciter. Les autres qui sont intéressés par une justice plus égalitaire s’en inquiètent. C’est le Mans et son pôle d’instruction qui pilote depuis 5 ans les investigations quand une information judiciaire est ouverte par le procureur de la République à Laval.

Par Thomas H.

C’est le cas notamment pour l’instruction et le suivi de l’enquête autour du meurtre de Fatoumata, cette jeune femme guinéenne qui habitait dans le quartier de Saint Nicolas à Laval. Un quartier fait de grands ensembles et de tours, dont la réputation s’est grandement améliorée depuis une bonne dizaine d’années.

Avec les moyens ...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle. Renouvelable chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici