Une lavalloise jugée pour «atteinte sexuelle sur mineurs de plus de 15 ans»

Dernière minute : le jugement est tombé, c'est la relaxe.
Elle connaîtra sa peine le 2 juin. Elle va devoir attendre parce que les magistrats du Tribunal correctionnel de Laval se sont octroyés un délai de 2 mois, car après tout, même s'il s'agit d'une histoire de sexe entre une adulte et deux adolescents, il semble que les parties étaient consentantes. Seul son employeur s'est porté partie-civile ; pour peut-être préserver l'image de l'«institution» en demandant le huis clos. Le plus souvent dans ce genre d'affaire, ce sont des hommes qui arrivent devant la justice.

Par Thomas H.

« L'habit fait pas le moine !  » dit-Elle. Elle, c'est comme cela que leglob-journal l'appellera pour préserver son anonymat. Elle sourit légèrement. Peut-être parce qu'il faut bien faire bonne figure face au journaliste qui la questionne. On sent bien qu'Elle ne se sent pas vraiment à la fête dans cette espace qui lui est hostile. Dans la salle des pas perdus où elle attend de passer devant l...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Vous voulez lire la totalité de cet article? Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal