Une mère au Préfet : « (…) Sept ans qu’Aprochim est soutenu et nous ?»

« Monsieur le Préfet, je vous écris pour que vous nous veniez en aide... » voilà résumé la teneur du courrier qu’a pu se procurer leglob-journal ; une lettre de quatre pages envoyée par Sophie Moreau, une habitante de Grez-en-Bouère à Frédéric Veaux, le représentant de l’État en Mayenne. La mère de famille de trois enfants décrit le calvaire enduré, une « situation invivable » depuis plus de sept ans, se décrivant comme « dommages collatéraux  » dans ce dossier de pollution aux PCB qui empoisonne en Mayenne, au sens propre comme au figuré.
Par Thomas H.

C’est au représentant de l’état en Mayenne auquel Sophie Moreau adresse ce cri de désespoir à travers une longue lettre : « Aujourd’hui je vous écris pour que vous nous veniez en aide par n’importe quel moyen (...) ».

Ce n’est pas la première fois. En Octobre 2016, leglob-journal avait rencontré Sophie Moreau chez elle. Elle avait déjà évoqué les lettres qu’elle et son mari Vincent avaient envoyées pour attirer l’attention sur leur sort. « Sans grand résultat » avait-elle regretté. Lettres au Préfet, au président de la République, à Ségolène Royal, à Nicolas Hulot, à un conseiller régional EELV. Mais « à part des accusés de réception polis, rien. Depuis c’est le point mort » écrivait leglob-journal. Deux ans se sont écoulés.

...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici