Vers de nouvelles fermetures de Bureaux de la Poste en Mayenne – Par Michèle Blot

Une nouvelle fois, la CGT-FAPT en Mayenne interpelle « les maires, conseillers municipaux et les futurs élus », à propos des annonces de transformation ou de fermeture de Bureaux de Poste à l’ordre du jour selon elle, et qui concerne le secteur géographique du Sud de la Mayenne. Le syndicat évoque un « accord qui sera demandé aux futurs élus, dans les prochaines semaines », une fois les Municipales passées. Leglob-journal publie in-extenso, ci-dessous, la lettre envoyée par la CGT-FAPT aux municipalités concernées et signée par Michèle Blot la secrétaire départementale de la fédération CGT des salariés des activités postales et de télécommunications 53.

« Attention à la fermeture des portes! »

Par Michèle Blot*


Cette menace de transformation du service public postal est toujours d’actualité sur les communes de Château-Gontier/Bazouges, Cossé le Vivien, Renazé et Meslay-du-Maine. La mise en place prévue par les dirigeants de La Poste est fixée au mois de Septembre prochain.

Dans cette période de campagne électorale pour laquelle la population conserve un attrait particulier, notre organisation syndicale souhaite vous sensibiliser. Ce scrutin va marquer pour vous une continuité ou un changement de représentation politique sur votre commune. Nous savons d’ores et déjà qu’après le 22 Mars 2020, les représentants de La Poste ont prévu de reprendre contact avec les nouveaux élus ou réélus au scrutin municipal.

Concernant La Poste et sa présence sur les territoires, un nouveau contrat de présence postale territoriale 2020-2022 a été signé entre La Poste, l’AMF et l’Etat. Cet accord prévoit qu’il soit demandé l’avis des maires quant au choix de transformer un bureau de poste. Qui dit transformer, dit diminuer les horaires d’ouverture voire fermer complètement le bureau. On sait très bien que le choix de diminuer en premier lieu les ouvertures d’horaires engendre automatiquement une baisse de fréquentation des usagers.

C’est pourquoi, vous, élu(e)s locaux, avez votre mot à dire dans ce choix, et des décisions prises dans les conseils municipaux peuvent être imposées aux instances dirigeantes de La Poste. Il en va du maintien du service public en général et du service public postal rendu à la population dans les communes du département qui vous concernent.

Si rien n’est fait c’est la désertification rurale qui va s’intensifier sur notre territoire avec les conséquences que l’on connaît : isolement de la population, notamment des plus âgés et des plus fragiles socialement. Disparition des lieux de rencontres, d’échanges de partages, où se créent les liens sociaux avec les valeurs de tolérance et du vivre ensemble !

Concernant le personnel postier, celui-ci souffre largement de ces transformations multiples qui sont imposées régulièrement tous les deux ans. C’est pour les guichetiers (chargés de clientèle) des bouleversements professionnels et aussi familiaux. Ils voient leurs déplacements s’éloigner de plus en plus de leur domicile ainsi que leurs déplacements professionnels entre chaque bureau de poste dans lesquels ils voient fondre le nombre d’heures d’ouverture.

Un des moyens de distribution du courrier mis à la disposition des « préposés » – © leglob-journal

Le personnel est fatigué de tous ces perpétuels changements. C’est aussi pour eux une frustration supplémentaire de ne pouvoir transmettre leurs compétences acquises tout au long d’une carrière complète. La Poste ayant choisi de transformer son réseau, elle supprime de l’emploi et à ce titre, elle ne renouvelle et ne fait perdurer aucune compétence pour les futures générations qui n’auront plus aucune opportunité de s’engager dans ces métiers d’accueil au public avec le service public qui l’accompagne.

Les usagers, eux, de leur côté sont confrontés à l’éloignement de leur service public postal et de leurs interlocuteurs conseillers bancaires de la Banque Postale.

Notre organisation syndicale proche des salariés et qui a à cœur de défendre les conditions de travail de tous les postiers et de maintenir un service public postal de qualité pour tous les usagers, sans différence de traitement, s’oppose fermement aux transformations et fermetures des bureaux de Poste. Nous tenons à préciser aussi que d’autres solutions sont possibles.

Certaines communes confrontées à une remise en cause de leur bureau de Poste ont exigé le maintien d’ouverture de leur guichet. Pour répondre à la demande des élus, La Poste a proposé sur plusieurs secteurs la remise en place d’un ancien métier : le Facteur Guichetier autrefois appelé le Receveur Rural.

Ces agents font de la distribution le matin et du guichet l’après-midi ou inversement suivant l’attente des élus et administrés locaux. Cette formule existe à : Saint Aignan, Grez en Bouère, Javron, Saint Pierre des Nids, Montaudin, Fougerolles, Loiron, Martigné, Argentré, Sainte Suzanne et Andouillé.

Nous restons à votre disposition pour de plus amples informations et pour une éventuelle rencontre afin d’échanger sur ce dossier. Recevez Madame, Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs les Conseillers Municipaux, l’expression de mes meilleurs sentiments.


Photo de Une leglob-journal : petit anneau annonçant l’offre de Poste prise en charge par la municipalité, après la fermeture du bureau de poste du Bourgneuf-la-Forêt, et apposé sur la façade de la mairie

* Michèle Blot est, en Mayenne, la secrétaire Départementale de la Fédération CGT des salariés des activités postales et de télécommunications 53


Adhérez et faites un don

Commenter cet article