Vie et mort programmée du CFA des Villes de la Mayenne?

« Comment est-il possible de supprimer ce qui est à mes yeux une institution mise en place en 1973 ?  » écrit sur leglob-journal Bernard Chevance à propos de la disparition annoncée du Centre de Formation d’Apprentis des Villes de la Mayenne qui compte cinq sites. Celui qui fut un des fondateurs de ce CFA a tenu à réagir après avoir vu récemment le titre d’une manchette de première page parue dans le quotidien Ouest-France. Pour Bernard Chevance, « cette suppression [Décidée par le Conseil régional et effective en 2019, NDLR] aura pour conséquences son lot de licenciements et sa privatisation an-noncée. En tant que fondateur de ce CFA en Mayen-ne, j’en suis profondément désolé. » 

Par Bernard Chevance*

Je lis que pour remplacer le CFA des villes de la Mayenne, il va falloir construire de nouveaux locaux très onéreux, et que le financement serait confié aux branches professionnelles ; je lis aussi que certaines de ces branches n’en ont pas les moyens.

En tant que fondateur du CFA des...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici