Vie et mort programmée du CFA des Villes de la Mayenne?

« Comment est-il possible de supprimer ce qui est à mes yeux une institution mise en place en 1973 ?  » écrit sur leglob-journal Bernard Chevance à propos de la disparition annoncée du Centre de Formation d’Apprentis des Villes de la Mayenne qui compte cinq sites. Celui qui fut un des fondateurs de ce CFA a tenu à réagir après avoir vu récemment le titre d’une manchette de première page parue dans le quotidien Ouest-France. Pour Bernard Chevance, « cette suppression [Décidée par le Conseil régional et effective en 2019, NDLR] aura pour conséquences son lot de licenciements et sa privatisation an-noncée. En tant que fondateur de ce CFA en Mayen-ne, j’en suis profondément désolé. » 

Par Bernard Chevance*

Je lis que pour remplacer le CFA des villes de la Mayenne, il va falloir construire de...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici