Ville de Laval : vers la fin du trou noir de l’emprunt toxique

C’était prévisible, la délibération a été adoptée, même si l’opposition de gauche au complet a voté contre. La ville de Laval va en finir avec son emprunt toxique qui a « empoisonné deux mandats successifs ». Et c'est tant mieux.
L'ombre de François d'Aubert a plané sur le conseil municipal
Par Thomas H.

La délib’ était d’importance, il s’agissait de voter sur une histoire de gros sous ; un « swap », un produit financier à risques, de 11,5 millions d’euros contracté sur 18 ans en 2006 et qui aura coûté au final la bagatelle de 25 millions d’euros à la ville de Laval.

Dans cette opération, un homme, un fantôme. Le spectre de François d'Aubert a plané sur le conseil municipal, l'homme par qui le problème est arrivé en 2006, l'ex-ministre qui, un temps, a dénoncé les trous noirs de l’évasion fiscale et qui s'est laissé tenté, comme beaucoup de responsables de collectivités en France par un produit financier incertain.

Avec cette délibération, il s'agissait de voter au sujet d'un protocole établi avec une banque basée en Irlande, dont une partie de l'accord est soumis à une clause de confidentialité. « Le moment n’est pas de refaire l’histoire, ni de rechercher les responsabilités des uns ou des autres » a dit en préambule, légèrement grave, François Zocchetto insistant sur « l’intérêt général qui devait prévaloir ».

L’élu communiste Aurélien Guillot a justement pointé l’article 6, celui de la confidentialité qui, selon lui, « n’a pas de sens », ne s'appliquant qu'au droit privé, le qualifiant justement « d’illégale s’agissant d’argent public (…) ce qui pourrait remettre en cause le protocole» signé avec Depfa Bank.

Jean-Christophe Boyer dans une longue intervention a ensuite expliqué que l’opposition était « inquiète car derrière ce protocole, le mandat s’achève, c...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule d'abonnement et de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal