ZAC Laval Grande Vitesse : « Quand le niveau zéro n’est pas le niveau zéro »

TRIBUNE - Ou pourquoi et comment modifier un PLU (Plan Local d’Urbanisme) au détriment des habitants du quartier de Gare de LAVAL. Voilà résumé en une phrase cette histoire d’aménagement, de promoteurs et de collectivité locale que vous raconte par le menu leglob-journal qui a reçu dans sa boite de messagerie cette Tribune. Pour planter le décor et bien comprendre, nous avons à faire à des riverains « inquiets et agacés », à une municipalité qui se justifie en expliquant s’être mal fait comprendre et à certains immeubles qui pourraient culminer finalement à plus de vingt-quatre mètres de hauteur au lieu de quinze - Récit

Par des riverains de la rue des Trois régiments*

Depuis que le chantier de réaménagement du quartier de la Gare a démarré, nous sommes confrontés, au-delà des inévitables désagréments et autres aléas liés aux travaux, à quelques bizarreries que d’aucun pourrait croire associé à un mal récent appelé « phobie administrative ».

C’est par un doux hasard, que nous avons découvert qu’un projet de modification du PLU (Plan Local d’Urbanisme) de Laval sur le secteur de la ZAC de la Gare était à l’étude.

Pourquoi cette modification et cette discrétion ? Pour bien comprendre faisons un peu d’histoire : ce projet de réaménagement du quart...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici