| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

« La France a des élites qui se délitent, une économie qui décline et de gros soucis de désintégration sociale. J’utilise des formules lapidaires pour caractériser une situation fort inquiétante. » Voilà ce que nous dit Michel Sorin sur leglob-journal qui propose « la solution des 3R ». Analyse et opinion.

- Par Michel Sorin

L’heure est à des formes diverses de populisme parce que le peuple est représenté par des dirigeants politiques qui ont renoncé à dire la vérité, pensant en leur for intérieur qu’ils ne peuvent rien changer. Depuis trente ans, ils laissent faire.

Le pouvoir est confisqué par une minorité, celle qui confisque aussi l’argent et la démocratie. L’économie nationale est spoliée par des actionnaires apatrides, obnubilés par leurs intérêts financiers à court terme. L’industrie et l’agriculture sont dévastées par des politiques européennes au service des grands groupes capitalistes. L’idéologie libérale et libertaire imprègne les rouages de la société, laissant s’épanouir les intérêts individuels et communautaristes aux dépens de l’intérêt général.

Vouloir éliminer ceux qui ne conviennent pas

De plus le comportement de certains électeurs de gauche est plutôt erratique actuellement. Cela peut s’expliquer par le fait qu’ils sont dans l’incompréhension de l’évolution de la situation politique. Ils ne voient pas d’issue positive, de projet cohérent pour le pays, dans le cadre d’une Europe repoussoir et d’un monde chamboulé. Ils se limitent à vouloir éliminer ceux qui ne leur conviennent pas, Sarkozy, Hollande, et c’est au tour de Valls.

Il faut passer par ces moments de décomposition avant d’être dans la recomposition. C’est particulièrement vrai pour la gauche qui, sous Mitterrand, s’est éloignée de ses valeurs républicaines et populaires en acceptant d’intégrer dans son logiciel l’option néolibérale européenne oligarchique. Mais c’est vrai aussi pour la droite qui, sous Chirac, s’est éloignée du gaullisme et de la nation.

Nous vivons une période de transition qui touche tous les aspects de la vie politique et sociale. Il va y avoir des tourbillons et peut-être plus, avant d’accéder à une certaine stabilité. Cela fait partie des moments passionnants à vivre quand on veut peser sur les choix politiques.

La gauche est morcelée, fatiguée par la démission de ses représentants et consciente que la fin du cycle d’Épinay - congrès de refondation du PS en 1971- est imminente.

À partir du 29 janvier, ce sera la fin du mitterrandisme, ce courant politique qui a opté pour l’illusion fédérale européenne il y a plus de trente ans, refusant d’admettre qu’elle impliquait l’adoption des politiques néolibérales, l’abandon des idéaux républicains de gauche et l’effacement progressif de la souveraineté nationale, ce qui n’est pas rien.

La gauche doit se ressaisir mais comment ?

L’un de ses membres, qui fut très proche de l’actuel président de la République, propose une solution qui consiste, au-delà de la gauche et de la droite, à adapter la France au capitalisme numérique, en sollicitant la motivation individuelle des citoyens pour s’insérer au mieux dans la société.

Cette solution, après le vote de la primaire du PS, va probablement capter l’attention d’une partie importante des électeurs de l’ancien Premier ministre. C’est la solution de continuité de la politique menée depuis trente ans.

Je propose une autre solution qui serait l’électrochoc nécessaire à la gauche pour se ressaisir. Pour aller à l’essentiel, c’est la solution des 3R. A savoir, rejeter l’idéologie libérale et le pouvoir oligarchique de l’argent ; retrouver la souveraineté populaire et nationale sur les bases de la citoyenneté ; relancer l’économie en mobilisant ses acteurs sur la base d’une juste répartition du travail et des richesses produites.

Il faut sortir notre pays de la dissolution de son identité dans un ensemble européen dépourvu de sens, qui est à l’origine des fausses solutions de type populiste. Ce n’est possible qu’en réanimant la flamme de la démocratie et de la République. Et en appelant le peuple français à participer de manière dynamique au mouvement de libération nationale des 3R.

Sur cette base, il devrait être possible d’initier des discussions entre les groupes constitués autour de Hamon et Montebourg d’une part, Mélenchon et le PCF d’autre part, mais aussi Faudot, Jadot et d’autres.

Lire aussi du même auteur :

Tribune Libre - Lettre ouverte aux jeunes engagés dans « Nuit Debout » et aux autres


2 commentaires
  • " Il va y avoir des tourbillons et peut-être, plus, avant d’accéder à une certaine stabilité. Cela fait partie des moments passionnants à vivre quand on veut peser sur les choix politiques." Donc, ça va tanguer un peu, beaucoup, formidablement ?! C’est très chouette pour ceux qui croient peser sur les évènements, sauf que ce n’est pas vrai. Il y a toujours un grain de sable. Par contre, la certitude est que les plus fragiles seront les premiers à souffrir, au-delà de ce qu’il est possible d’imaginer parce que rien ne se passera comme on le suppose. Les modèles ont leur propre limite : ce sont des constructions théoriques.

    Répondre

    • Nous allons vivre une période troublée, riche en bouleversements et en menaces. Il y aura plus que des grains de sable. Rien n’est prévisible. Mais je pense qu’à l’issue de cette longue période, difficile à vivre, les citoyens français auront repris le contrôle sur le destin du pays avec une République, démocratique, laïque et sociale, rénovée et souveraine.

      Répondre

Réagir

Par Michel Sorin : Il faut un électrochoc pour que la France se ressaisisse

Publié le: 28 janvier 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-cultures/idées
Gauche Elections Présidentielles2017
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS