Carte scolaire en Mayenne : assister à un monologue – Par le Snu-Ipp

La carte scolaire en Mayenne et plus généralement le climat social entre le numéro un de l’administration et les instances représentatives mayennaise pâtissent-ils du confinement ? Le dialogue à distance par écrans interposés ne semblent pas faciliter les relations, déjà un peu tendues en temps normal. Un CHSCTD (Hygiène et conditions de travail) en Mayenne qui ne se tient pas en pleine période de pandémie, sur décision du directeur académique des services départementaux de l’Éducation Nationale (Dasen) Denis Waleckx qui trouve, dans un courrier envoyé aux syndicats qui réclament sa tenue, « l’instance bavarde et chronophage (…) et donc totalement inappropriée à la situation actuelle » (Sic). Pour ce qui est d’une autre réunion paritaire qui s’est réunie, cette fois autour de la carte scolaire, le plus « bavard » de tous a, selon les syndicats, été le Dasen. Si l’on en croit ce qu’écrit le Snu-IPP au glob-journal...

Monologue dans une commission paritaire

Par le Snu-IPP*


Ce matin (10 avril 2020) s’est déroulé une caricature de Comité technique Spécial Départemental. Après 2 heures 20 d’audio-conférence où, excepté la lecture de leur déclaration de départ, aucun représentant du personnel n’a pu s’exprimer sur aucune des situations d’école, le Dasen a demandé de voter sur son projet de carte scolaire !

Il n’y a pas eu de distribution de la parole, Denis Waleckx s’est lancé dans son monologue. Est-ce le fait que le CTSD ait été virtuel ? Peut-être que la vision-conférence complique le fonctionnement du dialogue.

En tous cas, c’est du jamais vu dans notre département : même si on peut être opposé au projet de carte scolaire, nous avons toujours pu nous exprimer. La FSU dénonce cette négation de dialogue social ! Tous les représentants présents, FO, CGT, Snu-ipp et Unsa, ont voté à l’unanimité contre le projet de carte scolaire : un nouveau CTSD qu’on appelle « de repli » – le Dasen se voit obligé de changer quelque chose dans son projet – devra se tenir, vendredi 17 avril à 9h00.

La FSU 53 (Snu-ipp) dénonce la communication officielle de sept postes supplémentaires pour notre département à la prochaine rentrée, laissant ainsi croire à sept postes de plus. Or il s’agit en réalité de sept postes de moins à rendre sur les – 10 qui étaient prévus.

A la rentrée 2020, les écoles publiques de la Mayenne auront trois postes de moins ! Cette carte scolaire ne permet donc pas d’abonder les RASED (Réseau d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficultés) en nombre suffisant de postes, ni de réouvrir les postes de PDMDDC (Plus De Maîtres Que De Classes) supprimés l’an dernier. Pour rappel, notre département avait dû rendre 17 postes. La FSU 53 est favorable à ces postes d’enseignants supplémentaires qui permettent de répondre aux besoins éducatifs particuliers, et de plus en plus importants, des élèves de nos classes.

Les postes T2R (Titulaires Remplaçants Ruralité) ou TRZU (Titulaires remplaçants Zone Urbaine), créés l’an dernier, et présentés comme des moyens supplémentaires mis à disposition (à temps partiel seulement) des écoles semblent surtout permettre de ne pas ouvrir des classes là où il serait nécessaire de le faire.

Pour pouvoir maintenir des ouvertures, le DASEN a dû également fermer cinq postes de remplaçants. Cette dotation ne permet pas non plus d’augmenter les décharges de direction alors qu’on connaît la charge de travail des directeur.ice.s. On voit dans quelle situation les amputations financières successives depuis vingt ans ont conduit nos hôpitaux.

La FSU 53 réclame le retour de véritables moyens pour la Fonction publique ; elle s’oppose à ce retrait de trois postes et exige les moyens nécessaires à une politique ambitieuse pour l’école publique. C’est pour quoi la FSU a voté contre ce projet de carte scolaire proposée au CTSD du 10 avril 2020.


Une école qui a fermé en Mayenne – © leglob-journal

Les fermetures de classes (4) : Mayenne Charles Perrault maternelle, Laval Hilard, Laval Jules Verne élémentaire, Chateau-Gontier Jean Guehenno maternelle.

Les fermetures d’autres postes (14):

5 postes de remplaçant – 4 postes de T2R : Grez-en-Bouère, La Haie-Traversaine, Evron, Saint-Pierre -La-Cour

Les ouvertures de classes (2) : Contest, Mayenne Paul Eluard

Les ouvertures d’autres postes (6,75)) : RPI Saint-Aignan-sur-Roe, Saint-Calais-du-Désert, Saint-Cyr (T2R) , Saint-Berthevin-Le-Lac él. (T2R), Rased Maître E Villaines, poste TSA (troubles autisme), poste allophone (0,50), Ulis L’Huisserie, Décharges maîtres formateurs (1,00), poste informatique (0,25)

Ouverture conditionnelle de poste TRR à Grez-Neuville (Loigné)


*Pour la FSU 53, Isabelle Sablé-Leroux, Virginie Cougé, Gérard Pigois, Pierre-Marc Planchais


Cette carte scolaire n’est qu’un projet. Un comité départemental de l’Education nationale est programmé le 30 avril 2020

J’adhère – Je fais un don

Commenter cet article