Education – Le mur comme symbole d’une « certaine surdité du gouvernement »

Un mur devant l'inspection d'académie de la Mayenne, érigé devant les grilles de la Cité administrative. Pour dénoncer, encore et toujours, la réforme des retraites. A l'appel de l’intersyndicale Education, réunissant la CGT, FO, FSU, Sud et solidaires, une soixantaine d'enseignants, personnels de secrétariat et AESH (Accompagnant d’élèves en situation de handicap) ont chanté et scandé des messages de revendication à destination du "locataire de l'Elysée" et de son ministre de l'Education nationale. Avec des revendications bien au delà des retraites

Livres et savoirs érigés en "mur du mépris"

Par Thomas H.

Un symbole que ce mur. Les manifestants ont souhaité dire à leur manière que la réforme que le gouvernement veut imposer et "son attitude n'est pas tenable". Et rap...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici