Intercommunalité et construction européenne – Par Michel Ferron

Fédérer, rapprocher et créer des "communautés de proximité", qu'elles soient géographiques ou d'intérêts. Michel Ferron analyse ce qui se joue au niveau local par le rapprochement de communes regroupées en communauté de communes, ce qu'on appelle communément l'intercommunalité. Il le fait en lien avec le niveau européen où il s'agit, cette fois, de mettre en musique une communauté de pays, de nations aux cultures souvent différentes. A chaque fois, ce qui fait sens dans ces organisations politiques petites ou grandes, c'est la vision qui se veut collégiale. Et qui parvient tout de même à guider les Hommes.

Engagement et collégialité...

Par Michel Ferron*

Ce rapprochement n’a rien de saugrenu, si l’on veut bien considérer une similitude d’enjeux et d’objectifs : redistribution de compétences, élaboration de projets territoriaux, mutualisation de moyens … La différence joue en partie sur l’échelle envisagée, la pratique de l’intercommunalité pouvant s’apparenter à la réalisation d’une union communautaire de proximité, tandis que la construction de l’Europe peut être assimilée à une sorte d’intercommunalité à l’échelon international. De chaque côté, les mêmes aspirations à un idéal collectif, mais aussi la même défiance à l’encontre de structures perçues com...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici