Molière a lu pour vous…

Les deux enfants ont des rêves mais parce qu'elles sont des filles et parce qu'elles sont belles, ces rêves seront anéantis. Dans plusieurs villes d’Iran des prostituées sont étranglées avec leur tchador, meurtre condamnable selon la charia ; pourtant l'élimination de la corruption (fessad) est le devoir de chaque musulman…nous dit Monique Molière.

Les putes voilées n’iront jamais au paradis - de Chahdortt Djavann

Critique par Molière M.

Zhara et Soudabeb, joyeuses, insouciantes, sont amies d'enfance. La vie leur sert un plat amer et les sépare pour les réunir dans une même fin tragique. Nul ne pleurera leur mort, nul ne réclamera leur corps. Elles seront effacées comme si elles n’avaient jamais existées. L’intrigue ouvre les portes du désir, de l'envie et de la sensualité...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici