Par Monique Molière – elle a lu pour vous…

Critique - Méfiez-vous des sites Internet et de leurs petites annonces, des prédateurs en tout genre nichent sur la toile. Tout n’est que façade, dissimulation, tromperie. Combinards et victimes s’y bousculent dans le plus grand désordre, chacun poursuivant le reflet de l’autre pour le ferrer à son hameçon mais certains, comme Roy, sont spécialisés dans la pêche au gros.
Le Menteur
de Nicholas Searle – (Fayard)

Critique par Molière M.

Avant de se ranger des voitures, Roy décide de fomenter un dernier coup juteux, histoire de clore en beauté sa vie d’escroc. Il a repéré Betty, une riche veuve esseulée qui bidouille sur Internet. Cette dame semble lui être envoyée par le ciel, autant qu’il puisse en juger d’après le profil qui s’affiche sur l’écran. Enfin… Il sait bien que le portrait est avantageux, avec les vieilles, c’est toujours pareil… Belle proie tout de même !

Moment de la rencontre. A quatre-vingts ans Roy demeure un séducteur patenté, mise soignée et élégante : chemise blanche impeccable, pantalon gris au pli marqué, cheveux plaqués, cravate rayée du régiment. Ce n’est pas une aventure qu’il s’apprête à vivre mais une entreprise professionnelle qu’il entend mener à son terme.

«  Vous êtes éblouissante », lui dit-il…Ciel au beau fixe. Roy mène sa barque avec brio, pourtant d’emblée cela déraille, l'âge des protagonistes crée un subtil malaise. Le bourreau des cœurs ne tarde pas à s’installer dans le charmant cottage de Betty, malgré Stephen, le petit-fils, qui grince des dents. L’idylle bat son plein, faut dire que Roy s’implique et veille au grain.

Quand on a de l’argent, on ne lésine pas, aussi le couple embarque pour un voyage romantique en Allemagne, histoire de se créer des souvenirs. À l’évidence, malgré la façade, ces deux personnage...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal

J'ai un compte, je me connecte