Par Sud Education 53 – « Une mesure de justice sociale dans une période troublée »

Sud Education nous fait parvenir une "Lettre ouverte à l’attention des mairesses et maires des communes de la Mayenne et aux chefs d’établissement de collèges et de lycées Mayennais."

Par Marie-Anne Bouchon*

La crise sanitaire que le monde traverse a conduit, le 12 mars dernier, le Président de la République à fermer l’ensemble des établissements scolaires pour protéger les plus vulnérables et freiner la progression du virus. De ce fait, les élèves que nous accueillions dans nos établissements ne se voient plus assurer la distribution de leur déjeuner quotidien, quatre ou cinq fois par semaine. Pour un certain nombre de jeunes issus des familles les plus défavorisées, c’était le repas essentiel de leur journée, car complet et équilibré. De surcroît, notre système de solidarité fait qu’en plus, le coût de ce repas était pour leur famille largement pris en charge soit par les CCAS grâce à des tarifs sociaux dans le 1er degré - qui pouvaient aller jusqu’à la gratuité -, soit par l’intervention des fonds sociaux en collège et lycée.

La fermeture du système de restauration scolaire fait que bien malgré vous, ce sont des économies conséquentes qui sont faites pour les finances de votre collectivité ou de votre établissement scolaire. Désormais, le coût de ce déjeun...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici