Pleins feux sur les enjeux de rénovation de Notre-Dame de Paris

Le monde entier se lamente sur les cendres encore chaudes de la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Fort heureusement, il n'y a pas eu de perte en vie humaine. Reconnaissons la destruction irrémédiable d'un patrimoine artistique, architectural, d'un savoir-faire d'artisans sur un monument emblématique de Paris, joyau de l'art gothique du XII ème siècle, classé au patrimoine mondial par l'UNESCO, le plus connu d'Europe et visité par près de 14 millions de touristes venus des quatre coins du globe ; bref, incontournable. Au-delà des débordements d'émotion parfois surprenants, il est intéressant de comprendre l'étude de la gestion de ce dossier : le rôle de l’État, des services du patrimoine, des pompiers et des divers corps de métiers en charge de l'entretien et la rénovation de hauts lieux...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici