Pleins feux sur les enjeux de rénovation de Notre-Dame de Paris

Le monde entier se lamente sur les cendres encore chaudes de la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Fort heureusement, il n'y a pas eu de perte en vie humaine. Reconnaissons la destruction irrémédiable d'un patrimoine artistique, architectural, d'un savoir-faire d'artisans sur un monument emblématique de Paris, joyau de l'art gothique du XII ème siècle, classé au patrimoine mondial par l'UNESCO, le plus connu d'Europe et visité par près de 14 millions de touristes venus des quatre coins du globe ; bref, incontournable. Au-delà des débordements d'émotion parfois surprenants, il est intéressant de comprendre l'étude de la gestion de ce dossier : le rôle de l’État, des services du patrimoine, des pompiers et des divers corps de métiers en charge de l'entretien et la rénovation de hauts lieux, figures patrimoniales et reflets de notre identité culturelle. leglob-journal s'entretient avec Xavier Villebrun, directeur du service du patrimoine de Laval.

Grand entretien avec Xavier Villebrun*

Leglob-journal : Après l'annonce du terrible incendie de LA cathédrale symbole de la France, comment ne pas avoir la très désagréable impression qu'il existe une sorte de malédiction autour des restaurations de monuments ?

Xavier Villebrun : Il faut bien l'admettre, la première cause d'incendie des bâtiments historiques est la restauration. Ça fait hurler ! Et pourtant, avec Notre-Dame, nous avions un bâtiment surprotégé et sur-rénové, quoi qu'en disent certains. On peut même affirmer que Paris et la cathédrale captent l'essentiel du budget de l’État consacré à l'entretien et à la rénovation. Et si aujourd'hui on déplore le drame, il en est de bien plus nombreux en province !

Leglob-journal : Oui, rappelons-nous de l'incendie de la cathédrale de Nantes en jan...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal

J'ai un compte, je me connecte