Soignants : pour une vraie reconnaissance de la Nation – Par Guillaume Garot

Une petite centaine la première fois réunie depuis le déconfinement, le triple ce mardi 16 juin 2020. Rassemblés devant l’Hôpital de Laval mais aussi devant la polyclinique privée. Mais ce n'est tout de même pas encore à la Hauteur de l'espérance de changement qu'a entraîné cette crise du Covid-19. Comme les propositions du gouvernement qui avance un "Ségur de la santé", quand les personnels sur le terrain demandent simplement des augmentations de salaires et du monde en plus pour travailler correctement. La reconnaissance devient sélective. Verbatim de l'intervention du député socialiste de la Mayenne Guillaume Garot, en ce jour de mobilisation des soignants. Il est intervenu lors de la séance des questions au Gouvernement pour interroger le secrétaire d'Etat à la Santé sur le versement de la prime covid annoncée pour les aides à domicile.

"Nous avons une dette... à solder!"

Par Guillaume Garot

« Durant le confinement, chaque soir, nos applaudissements sont allés aux soignants. À l’hôpital, dans leur cabinet ou à domicile, ils ont donné sans compter. Mais aujourd’hui est pour eux une journée de mobilisation devant les hôpitaux. Et même s’ils nous disent qu’ils n’ont fait que leur travail, la Nation a une dette vis-à-vis d’eux.

Cette dette, c’est leur d...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici