Tranches de vie d’invisibles à la Halte de nuit à Laval – Par Marie-L.

L'entrée de la Halte de nuit à Laval.

« Entrer dans le monde des invisibles... » C’est ce que nous propose Marie-L. Les « invisibles », nous dit-elle, « ce sont les usagers, les migrants, les SDF, les enfants placés, les personnes en difficultés sociales, les bénévoles, les professionnels du social, etc. tous ceux qui font partie d’un monde bien souvent mal connu ». Ces invisibles à la Halte de nuit (HDN) ont portant tous un prénom, un nom, une histoire, des qualités et des défauts. Ils font partie de notre collectif d’humains. Aujourd’hui, pour ce premier article signé Marie-L., voici l‘évocation de quelques-un(e)s de ces « invisibles de la HDN ».

Plongée dans l’intimité de la Halte de nuit à Laval

Par Marie-L.

Il est 17 h 30 minutes, j’ouvre comme tous les soi...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici