Une Europe de la Culture est-elle possible ? – Par Michel Ferron

De l'Europe, il en sera beaucoup question en 2019 lors de la campagne des élections européennes. On entendra parler un peu partout de «plus d'Europe», mais aussi d'une «Europe plus sociale et solidaire», ou même de la défense. On évoquera sans doute la nécessité de mettre en place des politiques migratoires, de «réduire le déficit public sous la barre des 3%», ou bien de lutter contre les pesticides, etc. La liste des sujets possibles au cœur de la problématique européenne est presque aussi longue que l'institution semble, dans la majorité des esprits des européens, éloignée de leurs préoccupations. Ce sont donc des élections incertaines et à hauts risques parce qu'à l'instar du Brexit, des états-membres songent à s'extraire de l'Union Européenne ou des formations politiques appellent à renégocier ses traités. Michel Ferron, le président de Maison de l’Europe en Mayenne souhaite, lui, qu'on parle aussi d'une «Europe de la Culture» comme ciment européen. Car, selon lui, il y a urgence.
...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Vous voulez lire la totalité de cet article? Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal