Chez le destockeur mayennais Noz, les « curieuses démissions »

La vue du siège de Noz en Mayenne - illustration cpture écran Noz

Illustration - Capture écran Noz

Dans un récent arrêt, la cour administrative d'appel de Nantes a confirmé les redressements fiscaux qui avaient été infligés en 2017 à cinq anciens salariés d'une société satellite du groupe Noz, le destockeur basé à Saint-Berthevin en Mayenne. L'affaire avait été jugée à la suite d' "indemnités" qu'ils avaient reçues de leur employeur après leurs curieuses "démissions" - Récit

Par Guillaume Frouin*

Benoît XXX, Gabriel XXX, Mickaël XXX, Nadège XXX et Sandrine XXX avaient en effet tous dé...

La suite est réservée aux abonné-es

Déjà abonné-e ?  Se connecter

Pas encore abonné-e, faites-le ci-dessous
  • Lisez ce qu’on ne lit pas ailleurs en Mayenne
  • Soutenez un journal indépendant adossé à une association reconnue d’intérêt général
  • Nouveau et plus simple, payez par prélèvement SEPA - Paiement sécurisé

Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Paiement mensuel. Renouvelé tacitement chaque mois.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts et visionne les vidéos
 
Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 € pour 12 mois de lecture.
Paiement annuel, renouvelable tacitement chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts et visionne les vidéos
 
Abonnement de soutien - Asso et institutions
👉 60 €/an
J'apporte mon soutien à leglob-journal -
Paiement renouvelable tacitement chaque année
J'ai accès aux archives du Glob-journal
J'écoute les podcasts et visionne les vidéos
 

Le slogan de leglob-journal