Transports scolaires : «même étalée, (…) une hausse reste une hausse!»

Rien n'y a fait. A Nantes, loin des espaces ruraux mayennais, la Région a voté jeudi 20 décembre « l'augmentation » en choisissant toutefois d'harmoniser. Entre temps, on avait assisté à des prises de paroles au Conseil départemental de la Mayenne, à la publication par les syndicats d'un communiqué commun et à la mise en ligne d'une pétition qui tourne sur Change.org. Elle a déjà recueilli plus d'un millier de signatures. L'objectif, c'était pourtant de faire plier la Région en refusant l'augmentation des tarifs des transports scolaires envisagée par le Conseil Régional des Pays de Loire qualifiée d’« insupportable ». Des hausses qui apparaissent « mal venues » actuellement. Les tarifs passent de 70 à 110 € pour un enfant (+ 57 %), de 105 à 220 € pour deux enfants (+ 110 %), de 125 à 220 € pour trois enfants et plus (+ 76 %) ; bien loin de la gratuité pratiquée dans d'autres départements de France.

Par Thomas H.

Entendu au Conseil départemental de la ...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnez-vous!

Pour lire la totalité de cet article, choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal