Tribune Libre – «La démocratie se nourrit de débats, pas de vandalisme politique»

Par le 1er secrétaire fédéral du PS de la Mayenne - La façade du siège des socialistes Mayennais, une nouvelle fois dégradée. Acte de malveillance, en apparence gratuit et lâche, ces actions s’inscrivent dans une récente tendance très en vogue prenant pour cibles les locaux du Parti Socialiste ou les permanences de député. En Mayenne, c’est la troisième fois, en quelques mois, que la permanence du PS est taguée. Des croix gammées lors de la Manif pour tous, et donc par deux fois en quelques semaines à propos de la Loi travail et de l'usage par le gouvernement de l'article 49-3 de la Constitution française.

leglob-journal

Pour beaucoup de français ces faits peuvent paraitre anodins : après tout il n’y a pas mort d’homme! Chaque jour beaucoup de nos compatriotes sont victimes de violences. Les partis politiques n’ont pas l’exclusive du vandalisme. C'est fort et inquiétant. Elles sont un révélateur et témoignent de l’état de santé de notre démocratie.
Tribune Libre
Par Jean-Pi...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Vous voulez lire la totalité de cet article? Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal